Campagne

Des tonnes de promesses

Mise à jour le dimanche 16 novembre 2008 à 13 h 41
Pauline Marois, Mario Dumont, Françoise David, Jean Charest, Guy Rainville

Les chefs des partis politiques n'ont guère été avares de promesses au cours de la deuxième semaine de la campagne électorale. Voici un survol des principaux engagements.

Parti libéral du Québec

Québec

Mardi, le chef libéral s'est engagé à investir 135 millions de dollars pour réaliser de grands projets dans la région de Québec. Ces projets comprennent la construction d'un nouvel amphithéâtre, le prolongement de la promenade Samuel-De-Champlain, le recouvrement de l'anneau de glace Gaétan-Boucher et l'instauration d'un centre de prédédouanement de l'aéroport Jean-Lesage.

Le chef libéral a aussi affirmé qu'il donnerait son appui à la ville de Québec si celle-ci dépose sa candidature pour accueillir les Jeux olympiques en 2018 ou en 2022.

Éducation

Mercredi, le PLQ a promis de réduire de 10 % le nombre d'élèves par classe, de la 3e année du primaire jusqu'à la 5e année du secondaire. Cela nécessitera l'embauche de 2400 enseignants supplémentaires. Pour y parvenir, le Parti libéral veut faciliter l'accès à la profession.

Recherche et développement

Mercredi, Jean Charest s'est engagé à mettre en place un fonds d'amorçage de 50 millions de dollars pour la création d'entreprises en biotechnologies, en technologies vertes et en technologies de l'information.

Transport en commun

Jeudi, le chef libéral a indiqué qu'il souhaitait augmenter de 35 % la fréquence des trains de banlieue. Selon M. Charest, cela signifiera 230 départs supplémentaires par semaine.

Il a également affirmé qu'il augmenterait de 35 % les espaces dans les stationnements incitatifs, ce qui permettrait de créer 10 000 nouvelles places.

M. Charest chiffre ces deux mesures à 260 millions de dollars.

Le Plan Nord

Vendredi, Jean Charest a annoncé la création d'un nouveau bloc énergétique de 3500 mégawatts, dans le cadre de son Plan Nord, dont il avait dévoilé les grandes lignes en septembre dernier.

La forêt

Samedi, le chef libéral s'est engagé à mettre en place plusieurs mesures pour contrer la crise forestière. M. Charest a notamment promis de réallouer 400 millions de dollars du plan d'aide au secteur forestier en vigueur pour appuyer les entreprises qui oeuvrent dans la transformation du bois. Il a aussi dit vouloir augmenter l'allocation de retraite anticipée pour les travailleurs du secteur de 4000 à 6000 $.

Jean Charest s'est aussi engagé à augmenter à 12 % la superficie d'aires protégées au-delà du 49e parallèle. Il a également promis de créer 5 parcs naturels et une équipe de 30 inspecteurs pour le Nord québécois.

Il s'est aussi engagé à protéger 50 sites géologiques dans la province et à investir 20 millions de dollars pour créer un puits de carbone en plantant des arbres.

Action démocratique du Québec

Famille

Lundi, le chef Mario Dumont est revenu à la charge avec sa promesse faite lors de la campagne 2007 d'allouer 100 $ par semaine à chaque enfant de moins de cinq ans qui n'a pas accès aux services de garde subventionnés.

Éducation

Mercredi, Mario Dumont a représenté sa proposition d'abolir les commissions scolaires, afin de donner, dit-il, plus d'autonomie et de ressources aux écoles.

Québec

Jeudi, l'ADQ s'est engagé à investir 120 millions de dollars dans plusieurs projets dans la région de Québec. Ainsi, 60 millions seraient consacrés à un nouvel amphithéâtre. Le parti accorderait aussi des subventions pour le prolongement de la promenade Samuel-de-Champlain, un toit pour l'anneau de glace Gaétan-Boucher et un réseau Internet sans fil pour la Ville de Québec.

L'ADQ s'est engagé également à faire avancer des projets comme l'agrandissement du centre de foires et du Musée national des beaux-arts, la construction du Super PEPS, le train à grande vitesse Québec-Windsor et la revitalisation d'Estimauville.

Santé

Vendredi, Mario Dumont s'est engagé à ouvrir davantage la porte aux cliniques privées pour appuyer le système public de santé.

Éducation

Samedi, le chef adéquiste a promis de réduire à 10 % le décrochage scolaire.

Parti québécois

Famille

Lundi, la chef Pauline Marois a promis que chaque enfant aura une place en garderie. Elle veut aussi rendre plus flexibles les horaires des garderies pour refléter les nouvelles réalités du travail.

Mme Marois a aussi dit vouloir verser une allocation de soutien à la rentrée scolaire, une mesure évaluée à 200 millions. Elle souhaite aussi offrir un soutien à la naissance d'un enfant, une mesure qui pourrait coûter une centaine de millions.

La chef péquiste s'est également engagée à créer une banque de congés pour les activités familiales pour les parents et aidant naturels.

Transport en commun

Mercredi, Pauline Marois a promis d'investir 3,5 milliards sur dix ans dans plusieurs projets de transport en commun dans la grande région de Montréal. Parmi ces projets, on retrouve notamment l'ajout d'une station de métro dans l'est de la ville, la mise en place de lignes de tramway desservant le centre des affaires, le Vieux-Montréal et l'axe Pie IX et l'aménagement d'un train léger entre Brossard et le centre-ville de Montréal

L'objectif du PQ est de hausser de 16 % l'achalandage dans le transport en commun d'ici 2013.

La forêt

Jeudi, la chef péquiste s'est engagée à mettre en place un nouveau régime forestier dès le printemps si elle est élue.

Les régions

Vendredi, Pauline Marois a promis d'investir 500 millions de dollars sur cinq ans pour la mise en valeur des régions du Québec.

Québec

Samedi , la chef péquiste a indiqué qu'elle débloquerait au moins 170 millions de dollars pour divers projets d'amélioration de la région de la Capitale-Nationale.

Parmi ces projets, elle mentionne la construction d'un nouvel amphithéâtre, la construction d'un centre de dédouanement à l'aéroport Jean-Lesage, l'achèvement de la promenade Samuel-de-Champlain et le recouvrement de l'anneau de glace Gaétan-Boucher.

Elle a aussi promis de favoriser la tenue d'événements culturels et sportifs de grande envergure à Québec.

Mme Marois a aussi déclaré qu'un gouvernement péquiste investira 30 millions de dollars dans divers projets de transport en commun, par exemple augmenter le nombre de stationnements incitatifs aux terminus des lignes de Métrobus.

Québec solidaire

Transport en commun

Mercredi, Québec solidaire s'est engagé à investir 1,2 milliard de dollars par année dans le transport en commun. À terme, Québec solidaire vise la gratuité du transport en commun.

Samedi, Amir Khadir a promis d'entendre et d'impliquer les groupes écologistes dans toutes les étapes de la réalisation de la construction de barrages hydroélectriques sur la rivière Romaine.

Parti vert du Québec

Mode de scrutin

Mercredi, le chef Guy Rainville s'est prononcé en faveur d'une révision du mode de scrutin, qu'il juge inéquitable et désuet.

M. Rainville s'est aussi prononcé en faveur des élections à date fixe.

Il a aussi prôné une décentralisation du pouvoir vers les régions, pour leur donner plus de pouvoir. Lisez aussi notre bilan des promesses (première semaine)



Equipe
© Société Radio-Canada. Tous droits réservés.