Élections fédérales 2011

Logo Radio-Canada

Nouvelles électorales

La CCB veut que les fermiers décident du futur de son monopole

Mise à jour le mercredi 4 mai 2011 à 15 h 33

Blé

Photo: La Presse Canadienne /AP Photo/Danny Johnston

Un champ de blé (archives)

La Commission canadienne du blé (CCB) réitère son désir de voir les fermiers décider, de façon démocratique, de l'avenir de son monopole à la suite de l'élection d'un gouvernement conservateur majoritaire.

Les agriculteurs ont le droit de continuer à prendre leurs propres décisions sur le rôle et la structure de leur régime de mise en marché. La voie à suivre à cet égard doit correspondre à leurs souhaits.

— Allen Oberg, président du conseil d'administration de la CCB

Le Parti conservateur ne s'en cache pas, il souhaite revoir le monopole de la Commission sur la commercialisation du blé et de l'orge.

La députée conservatrice de Saskatoon-Rosetown-Biggar, Kelly Block, affirme que le gouvernement souhaite donner le choix aux agriculteurs entre un guichet unique et une mise en marché autonome des producteurs.

Opinions divergentes

Larry Sommerfeld, un agriculteur de la communauté d'Allan, au sud-est de Saskatoon, croit que les producteurs devraient avoir le choix entre recourir à la CCB ou faire leur propre commercialisation. Selon lui, si la Commission est incapable de s'adapter au libre marché, elle n'a qu'à disparaître.

Le président du groupe de pression Les Amis de la CCB, Bob Roehle, ne partage pas son avis. Il est très inquiet de voir les conservateurs parler de la disparition de la CCB si tôt après les élections. Selon lui, l'option de laisser les fermiers vendre eux-mêmes leurs céréales signerait l'arrêt de mort de la Commission.

Le président du Syndicat national des cultivateurs, Terry Boehm, partage son inquiétude. Lui-même producteur de blé, il voit d'un mauvais oeil un affaiblissement de la CCB. Il espère que Stephen Harper tiendra sa promesse de consulter les fermiers avant de prendre une décision.

Selon le président du syndicat, tant que le sort de la Commission sera déterminé par les agriculteurs de l'Ouest, l'organisme ne sera pas en danger. Selon lui, les producteurs agricoles ont élu des directeurs qui sont en majorité pour le monopole de la CCB.

Un projet de loi privé qui visait l'abolition du monopole de la CCB a été déposé par un député conservateur ontarien en février dernier.

Commission canadienne du blé

La Commission canadienne du blé est la plus importante agence de commercialisation d'orge, de blé et de blé dur dans le monde. Établie à Winnipeg, la Commission vend du grain produit par 75 000 agriculteurs dans plus de 70 pays. Elle est contrôlée par les agriculteurs de l'Ouest canadien.

Source: Commission canadienne du blé

audio-vidéo Hyperlien externe

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Total des participations : 1 952 540

Nouvelles électorales

En profondeur

  • Élections fédérales 2008

    Élections fédérales 2008

    Résultats détaillés, nouvelles, reportages, réactions, analyses et entrevues. Enjeux, carnets, chroniques web et plus encore.

Dossiers d'archives

Émissions d'information