Élections fédérales 2011

Logo Radio-Canada

Nouvelles électorales

Gilles Duceppe tire sa révérence

Mise à jour le mercredi 4 mai 2011 à 12 h 08

Gilles Duceppe, lors du discours de la soirée électorale

Photo: La Presse Canadienne /Jacques Boissinot

Gilles Duceppe, lors du discours de la soirée électorale

Défait dans sa circonscription de Laurier-Sainte-Marie, le chef Gilles Duceppe a annoncé sa démission dans un discours devant des militants du Bloc québécois.

M. Duceppe a remercié les électeurs pour la confiance qu'ils lui ont accordée depuis plus de 20 ans. « Peu importe le résultat, vous pouvez être fiers de vous, et moi je suis fier de l'ensemble de nos candidats », a-t-il déclaré.

Il a également félicité les chefs des autres partis, rappelant que le chef néo-démocrate, Jack Layton, qui est le grand vainqueur au Québec, devra faire preuve de reconnaissance envers les Québécois.

Comme toujours, les électeurs auront le dernier mot. Ils ont exprimé un profond désir de changement. Cette fois, les Québécois ont voulu essayer autre chose. Nous devons respecter cette volonté clairement exprimée. [...] Je vous quitte, mais d'autres suivront jusqu'à ce que le Québec devienne un pays.

— Gilles Duceppe

Gilles Duceppe a affirmé que les Québécois ont rejeté les conservateurs et les libéraux parce qu'ils « ont fermé la porte au nez du Québec » pour appuyer les néo-démocrates et, ainsi, donner une « dernière chance au fédéralisme ». Il considère que les Québécois sont maintenant en droit de s'attendre à des résultats et « à une reconnaissance concrète de la nation ».

Alors que M. Duceppe terminait son discours, les militants présents à l'événement se sont mis à scander « on veut un pays ».

Gilles Duceppe détenait la circonscription depuis 1990. Depuis sa première participation à une élection générale, en 1993, le Bloc avait toujours eu au moins 44 sièges. De 1997 à 2000, il a même formé l'opposition officielle alors que les libéraux de Jean Chrétien étaient au pouvoir.

Puisqu'il compte maintenant moins de 12 députés aux Communes, le Bloc québécois sera désormais privé de subventions et le temps mis à la disposition des députés pour intervenir en Chambre sera considérablement réduit.

La néo-démocrate Hélène Laverdière a obtenu 47,6 % des voix dans la circonscription de Laurier-Sainte-Marie, soit une avance de 12 points de pourcentage sur Gilles Duceppe.

Total des participations : 1 952 540

Nouvelles électorales

En profondeur

  • Élections fédérales 2008

    Élections fédérales 2008

    Résultats détaillés, nouvelles, reportages, réactions, analyses et entrevues. Enjeux, carnets, chroniques web et plus encore.

Dossiers d'archives

Émissions d'information